Il y a cinquante ans et plus : 1959, 1949...

/ Article - écrit par krinein, le 24/09/2009

Temps de lecture estimé de l'article : 9 minute(s) - laisser un commentaire

Les années en 9, mine de rien, il y en a tous les dix ans. Et à chaque fois, il se passe du neuf... 

1959

L'année cinématographique est riche : les amateurs de western doivent choisir leur camp entre le John Wayne de Rio Bravo et le Henry Fonda de L'homme aux colts d'or, tandis que les fans d'Hitchcock découvrent La mort aux trousses sur le grand écran et la série Alfred Hitchcock présente sur le petit ; Otto Preminger En 1959, Dean Martin ne se lavait plus les joues
En 1959, Dean Martin ne se lavait plus les joues
effectue l'Autopsie d'un meurtre, le public frissonne devant La mouche noire et Le cauchemar de Dracula (Peter Cushing et Christopher Lee sont également à l'affiche du Chien des Baskerville cette année-là), les enfants s'émerveillent devant La Belle au Bois Dormant de Disney, et la Nouvelle Vague commence à déferler : François Truffaut fait faire les 400 coups à Antoine Doinel, et Claude Chabrol présente Le beau Serge. Du côté des comédies, Marcello Mastroianni est à l'affiche du Pigeon, le duo Fernandel / Gino Cervi à celle du Grand chef, et Jack Lemmon et Tony Curtis entourent Marilyn Monroe dans Certains l'aiment chaud. A la télévision, on aperçoit le minois du jeune Roger Moore dans Ivanhoé ("Ivanhoooo-é, Ivanhoooo-é, lalalalalalala)...

En bande dessinée, l'année est tout simplement historique : c'est celle du lancement de Pilote, le magazine dans lesquel Astérix voit le jour dès le premier numéro. Les premiers tomes de Michel Vaillant et Gil Jourdan paraissent en librairie, tandis que le duo Spirou & Fantasio en est à son onzième album, Le gorille a bonne mine.

La musique est morte en 1959. Ou en tout cas le 3 février. D'après Don MacLean. En se rendant à un concert dans le Dakota du Nord, Buddy Holly, The Big Bopper et Ritchie Valens trouvent la mort dans un tragique accident d'avion. Buddy Holly est en effet la référence du rock'n'roll (les Beatles prendront même ce nom en hommage au groupe du musicien, les Crickets). The Big Bopper est peut-être moins reconnu aujourd'hui que Buddy Holly, mais son titre Chantilly lace reste un essentiel du rock'n'roll. Quant à Ritchie Valens, il aura laissé à la postérité une chanson éternelle, La Bamba. Mais la musique est plus forte que tout, et cette même année, Miles Davis sort son hittissime Kind of blue indispensable à toute discothèque. Côté français, enfin belge, Jacques Brel lance son poignant « Ne me quitte pas ». La musique a décidément encore de grands jours devant elle ! La preuve c'est l'année de naissance de Patrick Bruel et Bryan Adams...

1949

Au cinéma en 1949, Orson Welles est Le troisième homme, et Gene Kelly incarne d'Artagnan dans Les trois mousquetaires. Universal tire ses dernières cartouches horrifiques dans la poussive comédie Deux nigauds contre Frankenstein, et les frères Marx signent leur dernier bon film appelé Les Marx Brothers au grand magasin. Alfred Hitchcock est en petite forme avec son Procès Paradine, mais l'année permet de découvrir l'acteur-réalisateur Jacques Tati avec son rafraîchissant Jour de fête. En Espagne, le futur cinéaste Pedro Almodovar En 1949, Tintin avait la
En 1949, Tintin avait la "no se"
pousse son premier cri.

Le monde de la bande dessinée franco-belge voit arriver Lucky Luke sous le crayon de Morris et Quick et Flupke sous celui d'Hergé, tandis que le Chili accueille la naissance de Condorito. Tintin, déjà superstar depuis deux décennies, sort son quatorzième tome Le temple du Soleil.

En librairie, Simone de Beauvoir publie Le deuxième sexe, tandis que côté kiosque sort le premier numéro de Paris-Match.

Cette année est de nouveau une grande année. En tout cas pour les naissances de futurs musiciens : Arno, Lionel Ritchie, Yves Duteil, Mark Knopfler, André Rieu, Patrick Hernandez, Gloria Gaynor, Rémy Bricka voient en effet le jour 20 ans avant Woodstock. Dans un monde de rock'n'roll, de jazz, de rythm'n'blues, Edith Piaf lance son Hymne à l'amour en septembre, la jeunesse danse le Hucklebuck, Billie Holiday et Louis Armstrong chantent You can't lose a broken heart et Montand ramasse ses « Feuilles mortes » à la pelle sur un poème de Prévert. Mais surtout c'est une révolution qui changera l'avenir de la musique qui voit le jour : le disque 45 tours dédiés au marché des jukebox pousse son premier cri en 1949 lançant ainsi l'idée des singles.

1939

Au cinéma cette année-là, difficile d'échapper à Autant en emporte le vent. D'autant que la concurrence est assurée par un studio Universal déjà en perte de vitesse (Le fils de Frankenstein, début du déclin), un Alfred Hitchcock déjà présent mais peu à l'aise dans le film historique (L'auberge de la Jamaïque) et une Claudette Colbert vite oubliée dans La baronne de Minuit. Restent le western (La chevauchée fantastique de John Ford, qui révèle John Wayne, ou Jesse James En 1939, Moonlight n'évoquait pas une série vampirique
En 1939, Moonlight n'évoquait
pas une série vampirique
avec Tyrone Power), et l'alternative Fernandel, qui apparaît dans Les cinq sous de Lavarède, variante burlesque du Tour du monde en 80 jours, et dans Fric-Frac aux côtés d'Arletty et de Michel Simon.

En bande dessinée, Tintin sort déjà son huitième tome, Le sceptre d'Ottokar, tandis que le personnage de Namor émerge aux USA chez Timely Comics, de nombreuses années avant de connaître une seconde vie chez Marvel. Mais la création-clé de cette année-là, c'est bien entendu Batman, qui apparaît pour la première fois dans Detective comics.

En 1939, perdue dans le monde du Magicen d'Oz, Judy Garland se promène « Somewhere over the rainbow » grâce à une ballade imparable et oscarisée. Glenn Miller est l'artiste de l'année en plaçant 5 titres dans le top 20 dont Moonlight serenade. Kate Smith, elle, y va d'un très patriotique God bless America aux rythmes martiaux, idéaux pour célébrer la grandeur des Etats-Unis. C'est un tout autre côté des USA qu'aborde Billie Holiday avec Strange fruit, une chanson à propos de ces étranges fruits noirs pendus à des arbres notamment dans le Sud des Etats-Unis.

1929

Arrivée du surréalisme au cinéma : Luis Buñuel propose Un Chien andalou au En 1929, les épinards rendaient fort
En 1929, les épinards rendaient fort
public médusé. Les plus traditionnels se tournent vers la comédie (Le caméraman de Buster Keaton) ou l'aventure (Le masque de fer avec Douglas Fairbanks). En bande dessinée, deux personnages appelés à connaître la célébrité font leurs premiers pas : Popeye le marin en Amérique, et Tintin le reporter en Belgique.

Au moins une chanson de 1929 a traversé le temps comme les rayons de soleil traversent les nuages lors d'une éclaircie : Singin' in the rain, même si on connaît surtout la version de Gene Kelly dans le film du même nom. 1929 était certainement une mauvaise année au niveau climatique puisque Helen Kane nous conseillait de boutonner notre manteau dans Button up your overcoat. Sans doute est-ce à cause de l'accent anglais de Maurice Chevalier sur Louise, ou des cris et des sortilèges de Screamin' Jay Hawkins tout juste né.

1919 et avant

En 1919, le musée Rodin ouvre ses portes. Le cinéma s'ouvre aux grosses productions avec Intolérance de D.W. Griffith, et Zorro naît sous la plume de En 1869, Nemo se jetait à l'eau
En 1869, Nemo se jetait à l'eau
Johnston McCulley dans le roman Le fléau de Capistrano. Ben Selvin écrit « I'm forever blowing bubbles ». C'est alors la pleine époque du Jazz estampillé New Orleans.

En 1899, le premier film de Cendrillon est un court métrage signé Georges Méliès. En 1879, Jules Verne sort Les Tribulations d'un Chinois en Chine. En 1869, il sort Vingt Mille Lieues sous les mers, tandis que Gustave Flaubert propose L'éducation sentimentale. Cette même année, avant l'arrivée du jazz et du blues, l'opéra et le classique occupaient le devant de la scène : c'est la première de L'or du Rhin de Wagner. Dix ans avant, Gounod adaptait le mythe de Faust. En 1839, la Marche funèbre de Chopin résonne tristement. En 1829, il y a 180 ans, Victor Hugo décrivait Le Dernier jour d'un condamné. Et en 1719, il y a 290 ans, Daniel Defoe abandonnait sur son île Robinson Crusoé...


1999 - 1998 - 1989 - 1988 - 1979 - 1978 - 19691968 - 1958 et plus tôt

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Cinéma